Action 4-5-6 : Faire une campagne de communication grand public sur l’usage des produits phytosanitaires afin de réduire ou cesser les traitements herbicides dans les rues

ContexteOrient1

pnu 2 by PMEn milieu urbain, jusqu’à 40% de la quantité d’herbicides appliquée peut atteindre les cours d’eau, contre 1% environ pour les terres cultivées.
Les engagements du Grenelle de l’Environnement prévoient la diminution de 50% de l’usage des produits pesticides d’ici à 2018. La  LOI LABBE, parue au JO le 8 février 2014, vise à interdire l’utilisation des produits pesticides aux «  personnes publiques  » (Etat, Région, Collectivités territoriales,…) d’ici à 2020. Suite à l’adoption du projet de loi sur la tarnsition énergétique l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires a été ramené à 2017.
La Ville va dans le sens de ces exigences. Elle est déjà en Zéro phyto pour le traitement des espaces verts,   squares, parcs, équipements sportifs et équipements reçevant du public. Elle a réduit les traitement pour les voiries et cimetières. Un plan d’actions va être élaboré pour supprimer totalement l’utilisation d’intrants phytosanitaires d’ici à 2020.

Par ailleurs, Rueil, ville 4 fleurs depuis 1991, possède un patrimoine vert important et remarquable. Elle a pour objectif de poursuivre les efforts menés afin de composer, dans le cadre des travaux neufs et du fleurissement annuel, des espaces verts à la fois esthétiques et répondant aux critères de développement durables (intérêts pour la biodiversité,, économie d’eau, entretien diminué par un choix de végétaux différents et adaptés aux environnements). Le conseil encourage désormais les collectivités à réduire l’utilisation d’intrants phytosanitaires au profit de méthodes alternatives plus respectueuses de l’environnement.

 

 

Comment ça se passe :

L’action consiste à communiquer auprès des Rueillois sur l’usage général des produits pesticides et en particulier sur celui des herbicides utilisés sur les trottoirs; ainsi que sur la volonté de la Ville de diminuer le recours à ces pratiques. L’objectif est de davantage faire accepter aux Rueillois la présence des herbes sauvages,selon un barème d’acceptation proposé et défini par le service Espaces Verts, en lien avec le service Environnement, tout en mettant en œuvre des solutions alternatives de désherbage.

L’action a pour but de proposer/développer une stratégie de réduction des intrants phytosanitaires (désherbage et autres traitements) avec pour objectif une diminution significative dans les 4 ans pour tendre vers le zero phyto d’ici à 2017.

 

Objectifs et impacts :

– Meilleurs qualité des eaux de surfaces et souterraines

– Meilleur qualité de l’air

– Préservation des sols

-Participation à l’amélioration de la qualité de vie