Action 4-4-1-B: Pilotage, suivi et analyse des consommations d’eau pour l’arrosage des espaces verts

ContexteOrient1

source (mot clé Rueil vert) by PMOn peut distinguer 2 enjeux dans la gestion de l’eau :

La préservation de la ressource en eau et des milieux naturels par la lutte contre :
– les pollutions directes (produits phytosanitaires…)
– la surexploitation des nappes phréatiques, qui peuvent dépasser leurs capacités de renouvellement

Le service Espaces verts a déjà engagé des actions visant à réduire les consommations d’eau. Grâce à une équipe de 2 agents en régie, il a été possible de mettre en place une surveillance accrue du réseau d’arrosage automatique et de permettre une meilleure réactivité pour les réparations en cas de fuites. Cependant, certains équipements d’arrosage automatique sont vieillissants et mériteraient d’être renouvelés ou supprimés selon les cas.

La mise en place d’équipements d’arrosage automatique était jusqu’à présent quasi systématique dans les aménagements neufs, ce qui tend à être remis en question par le développement progressif de pratiques culturales et d’un fleurissement plus durable et plus respectueux de l’environnement.

L’arrosage manuel à partir de l’eau de ville a fortement diminué grâce au puisage sur le Pavillon des Sources.

Le Service Espaces Verts, sur les nouveaux projets, porte une attention particulière au choix des végétaux mieux résistants et moins gourmands en eau.

La gestion des eaux pluviales. L’imperméabilisation croissante des sols empêche la recharge des nappes phréatiques, entraîne une augmentation des volumes d’eau circulant dans les réseaux et arrivant dans les stations d’épuration, et une pollution croissante des eaux (qui ont ramassé sur leur passage hydrocarbures, poussières métalliques, etc.). Un double travail est réalisé par les services de la ville qui conduit à privilégier des solutions techniques favorisant l’infiltration des eaux de pluies dans les sols lors de travaux d’aménagements par la création de noues paysagères ou un travail sur les revêtements de route.

Dans les écoles, les eaux de pluie sont récupérées pour l’usage des jardins pédagogiques.

Comment ça se passe :

L’action vise à diminuer globalement les consommations d’eau par une conception plus adaptée et plus durable lors des aménagements neufs, un renouvellement progressif des équipements existants et la condamnation de plusieurs dispositifs de puisage, le but étant de préserver l’accessibilité des ressources souterraines du pavillon des sources par une meilleure connaissance de leurs qualité et quantité.
L’action consiste aussi à intégrer des économies d’eau dans le cadre du plan de gestion différencié des Espaces Verts notamment avec la mise en place d’un système de télérelève et d’alerte en cas de vite pour une réactivité accrue dans les interventions.

 

Objectifs et impacts :

– Diminuer la consommation d’eau notamment l’été pour les espaces verts

– Diminuer les coûts liés à la consommation d’eau

– Répondre à la demande de la population : envie d’espaces publics verts, accueillants, de qualité en été

– Diminuer de 10% les consommations d’eau de la ville