Action 1-6-1 : Éduquer au partage de l’espace public par ses différents usagers : piétons, cyclistes, automobilistes

ContexteOrient1

La route n’est pas uniquement l’affaire des automobilistes. Si de plus en plus de mesures sont mises en place afin de sensibiliser les automobilistes sur la place des usagers plus fragiles tels que les piétons et les cyclistes (zone 30, panneau de sensibilisation, etc), il convient de les sensibiliser tout en facilitant leur identification sur la chaussée.
En effet, la pratique du vélo, par exemple, connaît un développement continu depuis quelques années. Bien que des initiatives soient mises en œuvre pour faciliter la partage de la route, on constate une progression croissante des accidents corporels, notamment pour les usagers vulnérables que sont les cyclistes. En France, environ 150 cyclistes sont tués chaque année lors d’une collision avec un véhicule motorisé, et 5000 sont blessés gravement. C’est pourquoi la ville a mis en place des mesures telles que  la signalisation des doubles sens cyclables.
Les piétons sont également des usagers fragiles qu’il convient d’identifier sur la chaussée et de mettre en sécurité, cela passe par des abaissements de vitesse et une signalisation lumineuse de passages piétons. Mais ces derniers peuvent également se mettre en danger, c’est pourquoi la ville organise également des événements de sensibilisation afin d’éduquer les usagers au partage de la chaussée.

Comment ça se passe :

 L’action consiste à mutualiser les compétences de différentes services afin de pouvoir toucher différentes tranches d’âge au partage de l’espace public mais également aux déplacements alternatifs afinde réduire les nuisances environnementales et sociales.
Dans cette optique, une première initiative a été mise en oeuvre le 22 avril 2016 au complexe sportif Jules LA DOUMEGUE en collaboration avec la direction de la Jeunesse, de la Médiation Prévention, du centre socio-culturel Riber, de la Police Municipale ainsi que du Service Développement Durable et de l’Accueil de Loisir Jean-Macé. Plusieurs animations ont été mises en oeuvre :
– Parcours à vélo pour les 6-12 ans et 12-18 ans
– Projection de films de sensibilisation sur la sécurité routière
– Parcours avec des lunettes de simulation d’état d’ibriété
– Simulateur de conduite 2 roues
– Découverte des moyens de transports non polluants (voiture éléctrique et vélo à assistance éléctrique)
– Ateliers manuels de construction de véhicules à propulsion à partir de matériaux de récupération

 

Plus d’une centaine d’enfants
sensibilisés en 2016

 

Objectifs et impacts :

– Moins d’accidents

– Une circulation apaisée

– Une meilleure connaissance du code la route