Action 1-2-2 : S’organiser face aux situations de canicule

ContexteOrient1

Bords_Seine-2 by PM

La canicule se définit comme un niveau de très fortes chaleurs le jour sans redescendre la nuit pendant au moins trois jours consécutifs.

L’étude de vulnérabilité du territoire face au changement climatique montre que le territoire de Paris-Ouest-la-Défense, qui est aujourd’hui faiblement exposé aux épisodes caniculaires, devrait connaître une augmentation significative de cette exposition dans la perspective du changement climatique.

Les actions de prévention des canicules existent (végétalisation des espaces publics, eau en ville)

Les conséquences des canicules seront principalement une augmentation de la demande énergétique estivale, une augmentation de l’effet d’îlot de chaleur urbain et une surmortalité des populations sensibles. On connaît les impacts dramatiques de la canicule de 2003. D’où l’importance de mettre en place des moyens de prévention efficaces.

Sur ce dernier point, la Ville assure chaque année depuis 2003, du 1er juin au 31 août, la mise en œuvre locale du «plan canicule» national, piloté par la direction des Affaires sanitaires et sociales et coordonné par le Clic, en coopération avec le service Prévention-Santé, la Boussole et la police Municipale.

Une communication est déjà réalisée par chaque ville et relayée par Paris-Ouest-la-Défense.

 

Comment ça se passe :

Mise en place du plan canicule au niveau 1 (par défaut), et travail de préparation important qui doit permettre de réagir extrêmement rapidement en cas de déclenchement du niveau d’alerte 2,3 ou 4.
Le niveau 1 correspond à la «Veille saisonnière» étendue automatiquement sur toute la période.
– Vérification des dispositifs opérationnels
– La Ville doit avoir une liste actualisée des personnes vulnérables et isolées (personnes âgées, handicapées)
– Diffusion de messages de recommandations sanitaires et numéro indigo 0820 092 500, voué au signalement de toute personne en situation d’isolement ou de détresse, est activé.

Le niveau 2, dit «Avertissement chaleur», est déclenché sur la base de l’évaluation concertée des risques météorologiques (Météo France) et des risques sanitaires (Institut de veille sanitaire).
– Renforcer la diffusion des dépliants et affiches
– Mettre en œuvre des actions de relations presse ciblées
– Organiser la montée en charge du dispositif opérationnel (astreinte, information des différents acteurs,…) en vue d’un éventuel passage en niveau 3 canicule

Le niveau 3, «Alerte canicule», est déclenché par les préfets au niveau départemental. Le plan canicule niveau 3 est activé sur la commune.
– Les partenaires professionnels et bénévoles sont mobilisés
– Les Rueillois inscrits sur le registre des personnes vulnérables sont contactés quotidiennement par téléphone
– Organisation de visites à domicile ou acheminement vers les lieux rafraichis

En cas de canicule intense, le niveau 4, de «mobilisation maximale», est décrété sur le plan national par le Premier ministre sur avis des ministres de la Santé et de l’Intérieur.

 

 

0
décès lors des
périodes caniculaires

389 inscrits sur les listes « fragilist »
48
services/associations
mobilisés

 

Objectifs et impacts :

– Prévenir les risques liés aux changements climatiques

– Anticiper les futures canicules

– Organiser la gestion de crise en cas de canicule