Mes éco-gestes à la maison :

DIAGRAMME_CONSO

 

En France, près de la moitié de la production d’énergie est utilisée pour satisfaire nos besoins domestiques (chauffage, ventilation, eau chaude sanitaire, cuisine et appareils électriques). Ces derniers sont responsables d’un quart des émissions de CO2. En plus d’avoir un véritable impact sur notre budget, nos consommations énergétiques constituent donc un véritable enjeu environnemental.

Sans aller jusqu’à des investissements importants en matière de travaux, nous disposons d’une importante marge de manœuvre dans notre quotidien. Nous vous avons sélectionné quelques astuces et guides qui vous permettront  d’améliorer votre bilan énergétique sans que cela se fasse au détriment de votre confort thermique ! Enfin, si vous souhaitez mobiliser toute la famille, nous vous invitons à rejoindre les quelques 200 familles rueilloises qui ont déjà participé au Défi Familles à Énergie Positive. A travers ce défi amusant, gratuit et ludique, vous disposerez d’outils pour mesurer et suivre votre marge de progression ainsi que de nombreuses astuces détaillées à mettre en œuvre au quotidien.

 

Quelques gestes :


 

Chauffage et ventilation :

Représentant près de 70% de la facture énergétique des foyers français, le chauffage et la ventilation représentent le poste de consommation le plus important mais aussi celui sur lequel il est le plus facile d’agir. En hiver :

  • Avant de monter la température du chauffage, j’enfile un pull. Saviez-vous qu’un degrés supplémentaire représente en moyenne 7% d’augmentation de la facture ?
  • J’optimise mes temps de chauffe. Absent, je coupe le chauffage. Si je dispose d’un thermostat programmable je le règle en fonction de mon occupation.
  • Je nettoie mes chauffages et entretien ma chauffage.
  • J’aère au moins 5 minutes deux fois par jour. L’air humide est plus difficile à chauffer car il contient de l’eau. En plus, de nombreux matériaux, ou même les produits d’entretien, émettent des particules polluantes si bien que l’air intérieure peut être plus pollué que l’air extérieure.

En été :

  • Je fais de l’ombre sur mes fenêtres (store, volet, arbre, etc).
  • Je ferme mes fenêtres dès que la température extérieure atteint la température intérieure.

 

Cuisiner malin :

  • Je fais cuire plusieurs plats à la suite pour profiter de l’inertie du four ou de mes plaques de cuisson.
  • Je couvre ma casserole pour qu’elle monte plus vite en température.
  • Je me sers de l’inertie de ma plaque de cuisson pour finir ma cuisson.
  • Quand je cuisine, je sors tous les ingrédients dont j’ai besoin pour éviter d’ouvrir et fermer le réfrigérateur à répétition.

Veiller à bien utiliser l’électricité  :

  • Je débranche tous mes appareils en veille.
  • Je profite de la lumière naturelle.
  • Je fais sécher mon linge en extérieure.

 

Pensez aux leds :

Les lampes basse consommation permettent de réduire de manière importante ses consommations liées à l’éclairage. Mais si vous devez opter pour un renouvellement d’ampoules ou de luminaires, privilégiez les LEDS.  Elles durent en moyenne 8 à 10 fois plus longtemps qu’une ampoule classique pour une consommation 4 à 5 fois inférieure.

L’étiquette énergie :

Ce n’est pas parce-qu’un appareil est récent qu’il consomme peu d’électricité. Comme pour la location ou l’achat d’un logement, pensez à regarder son étiquette énergie. Allant de A+++ (le moins énergivore) à D (le plus énergivore), elles vous aideront à faire votre choix. Et si les appareils les mieux côtés peuvent s’avérer être plus cher à l’achat, ils sont bien plus économiques sur le long terme !

Bien réfléchir son projet de rénovation énergétique :

Quand vous avez mis en œuvre tous les éco-gestes cités ci-dessus et présents dans les ressources ci-dessous et que votre facture énergétique vous semble encore trop élevé, une seule solution, la rénovation ! Mais entre le choix des travaux à réaliser, le choix d’artisans qualifiés, sans parler des demandes d’aides auxquelles vous pouvez prétendre, la démarche peut s’avérer compliquée. C’est pourquoi l’Association THERMIE (Travaux pour un Habitat Eco-citoyen à Rueil-Malmaison : Isolation et Énergie), née de l’initiative d’un conseiller de village du Plateau, accompagne les Rueillois dans la définition et la réalisation de leur projet de rénovation énergétique depuis 2012.

 

Pour aller plus loin :